Edith Maruéjouls L'ARObE L'Atelier Recherche Observatoire Egalité Bordeaux France

Edith Maruéjouls,

géographe du genre.

 

 

Après la création d’un premier bureau d’études qui a accompagné la mise en place des politiques et des équipements jeunesses en partenariat avec les services de l’état et les collectivités, Edith intègre la fonction publique territoriale en 2001. Consécutivement coordinatrice des politiques jeunesses, chargée de mission évaluation et prospective et chargée de mission égalité elle développe son expertise en intégrant systématiquement la question de l’égalité filles/garçons (femmes/hommes) dans les projets. En 2010, elle décide de faire une thèse consacrée à l’égalité filles/ garçons dans les équipements et espaces du loisir des jeunes afin de qualifier l’argumentaire professionnel pour accompagner les territoires vers l’égalité intégrée. C’est à l’occasion de cette recherche qu’elle mènera ses premiers travaux sur l’égalité filles/ garçons au sein des établissements scolaires, en accompagnant notamment un projet d’école égalitaire à Mont-de-Marsan avec l’école du Peyrouat. De 2014, date de soutenance de sa thèse, à 2019, elle est à mi-temps salariée d’une collectivité et à mi-temps directrice de son bureau d’études L’ARObE crée en 2014.
 

Depuis janvier 2019, à la suite des travaux menés, des expériences accumulées et des contrats remplis, elle se consacre à temps plein à son bureau d’études. A ce jour, elle a accompagné plus d’une vingtaine d’établissements scolaires sur l’ensemble du territoire national sur les questions d’égalités filles/garçons, tant au niveau des équipes éducatives, des élèves que des services municipaux (techniques, éducatifs, animation, etc.).

 

En 2019, elle est élue personnalité de l’année par Les Défis urbains / Innovapresse pour son travail sur l’aménagement égalitaire. Elle est également distinguée comme chevalière de l’ordre national du mérite pour son engagement et au titre de son bureau d’études.

 
Celia Ferrer L'ARObE Marpesia Design

Célia Ferrer,

designer sociale.

 

Diplômée d’un Bachelor en design produit puis du Master « CARE - Innovation Sociale et Santé » de l’École de design Nantes Atlantique, Célia - d'abord sous le pseudo Marpesia Design - s'est donné pour objectif de répondre à des problématiques de discriminations sociales (telles que le sexisme, l’homophobie, mais aussi la stigmatisation et l’isolement des seniors, l’invisibilisation des personnes en situation de handicap, etc.) par le biais du design.

 

Elle a rencontré Edith Maruéjouls lors de ses recherches pour son projet de fin d’études sur des questions de genre et d’espace. Elle a finalement développé Pazapa, un jeu éducatif qui participe à la lutte contre l’exclusion et le développement des comportements sexistes en confrontant les enfants à un travail d’empathie et de réappropriation des espaces. Elle a été invitée à présenter ce projet au Global Grad Show 2019 lors de la Design Week de Dubaï. Entre temps, Célia a réalisé un stage dans l’agence d’architecture EGA à Paris, où elle a eu l’opportunité de travailler sur l’aménagement des espaces du groupe scolaire Hortense (Bordeaux) en plaçant au coeur de sa réflexion la question de la mixité.
 

Après l'obtention de son diplôme, Célia accompagne régulièrement Edith Maruéjouls dans des missions concernant l’aménagement égalitaire des espaces scolaires. Elle devient officiellement salariée du bureau d'études en 2022.

IMG_20220130_133708_edited.jpg

Lison Ratié,

sociologue spécialisée dans les questions de genre et d’égalité.

 

Sociologue de formation, spécialisée sur les questions de genre, d’égalité et de politiques sociales, elle a mené un stage professionnalisant au sein du bureau d’études et a réalisé en parallèle un mémoire de recherche sur les enjeux féministes derrière l’aménagement égalitaire des cours de récréation.

 

Suite à l’obtention de son diplôme de master, elle créé sa micro société de diagnostic et conseil et entame une collaboration en 2022 avec le bureau d’études sur les projets de réaménagement d’espaces publics et scolaires, en faisant valoir les outils issus des sciences sociales et des réseaux engagés sur les enjeux d’égalité et de mixité en France et à l’international.