• EdithMaruéjouls

Balade sensible et ateliers de codesign pour la nouvelle Résidence Habitat Jeunes Kennedy !

Période : 2020 - 2021

Client : Résidence Habitat Jeunes Kennedy, Poitiers


Contexte et objectifs :

Depuis plus de 10 ans, le nombre de femmes au sein de la Résidence n’a fait que diminuer : en 2007, les femmes représentaient 45% de l’effectif, en 2017 le pourcentage passe à 25%.

À l’image de la construction des rapports sociaux de sexes dans une société, la construction d’un bâtiment, sa structure-même peut enclencher des changements sociaux ou produire des modes d’organisation inégalitaires entre les filles et les garçons, puis plus tard entre les femmes et les hommes. C’est tout l’enjeu : impulser du changement, en s’appuyant sur les constats et les effets relevés dans le quotidien de la résidence.

L’opportunité de la nouvelle construction de la résidence (le début des travaux étant prévu mi-2021) offre la possibilité d’engager une démarche innovante et expérimentale, s’appuyant sur le partage égalitaire des espaces. L’objectif de notre action sur le terrain est de réduire les violences perpétuées au sein (et aux abords) de la résidence, et plus globalement, de favoriser le bien-être des résident.e.s.


Méthode et résultats :

1 - UNE 1ÈRE ÉTAPE D'IMMERSION SUR LE TERRAIN

Observation sur le terrain
Échange avec les résident.e.s autour de la notion d'égalité

2 - UN QUESTIONNAIRE POUR IDENTIFIER DES PROBLÈMES ET RECUEILLIR DES TÉMOIGNAGES DE LA PART DES RÉSIDENT.E.S


Le questionnaire nous a permis de recueillir les témoignages anonymes de résident.e.s concernant le sentiment d'insécurité et les violences interpersonnelles (et, bien sûr, la relation femmes-hommes) qui pouvaient intervenir dans la résidence et ses abords. Cela nous a également amenées à identifier des lieux problématiques, des usages répétés, etc. sur lesquels s'appuyer pour la suite de notre intervention.

3 - UNE BALADE SENSIBLE POUR ANALYSER LES ESPACES

Balade sensible avec les résident.e.s

La balade sensible (ou "marche exploratoire") nous a permis, à l'aide d'un outil spécifique, d'analyser différents espaces à partir des ressentis personnels des résident.e.s. Ces ressentis s'appuient sur un travail d'observation et l'utilisation des sens de la vue, de l'odorat et de l'ouïe. L'objectif est de confronter les expériences individuelles des usagers au quotidien à l'analyse des espaces sur un instant T.


4 - DEUX ATELIERS DE CODESIGN AVEC LES RÉSIDENT.E.S POUR PENSER LES USAGES SOUHAITÉS, L'AMÉNAGEMENT, L'ORGANISATION ET LA VIE DES DIFFÉRENTS LIEUX


Les deux ateliers de codesign (ou ateliers de co-conception) nous ont permis, dans un premier temps, de préciser les problèmes rencontrés par les résident.e.s dans différents cadres spatio-temporels spécifiques. Cela nous mène à comprendre où se trouvent les besoins, et de ce fait, où nous pouvons agir.

Dans un deuxième temps, il était question d'imaginer des pistes de solutions (spatiales, organisationnelles, objets, personnes, etc.) aux différentes problématiques analysées, et de faire des choix visuels concernant l'aménagement des espaces communs (types de mobiliers, formes, couleurs, etc.).

Cette étape a pour objectif de nourrir les préconisations finales, et plus concrètement, de faciliter l'implémentation et l'appropriation des solutions par les usagers.


5 - UN ATELIER AVEC LES ÉQUIPES D'ANIMATION DU LIEU

(à suivre...)


6 - UNE RESTITUTION POUR FAIRE SENS ET PERMETTRE À CHACUN.E DE COMPRENDRE LES COMPROMIS RÉALISÉS PAR LES ACTEURS DU PROJET

(à suivre...)